Le Cidre des Ptits Potes

 

 

C’est en 2018, quand les Ptits Potes ont été créés, que Gabriel et Agathe, un couple de jeunes agriculteurs se sont présentés avec un pressoir d’occasion qu’ils avaient acheté avec le souhait d’en faire quelque chose en commun.

 

 

La proposition fit son chemin et c’est en 2019 avec cette idée de coopération, que Gabriel, Richard et quelques membres des P'tits Potes, se sont lancés le défi de faire l’apprentissage traditionnel de la confection du cidre grâce à deux variétés de pommes, la Marie-Menard et la Locard verte récupérées sur des pommiers  gracieusement offerts à la cueillette. L’opération fut gaie et prolifique avec une première barrique de 225 litres de cidre qui fut dégustée en grand groupe.

 

 

En 2020 le petit groupe reproduisit l’expérience améliorée cette fois par l’apparition des capsules pour fermer les bouteilles et leur appareil pour capsuler. D’autres  emplacements de récolte des pommes à cidre furent proposés. Tout le processus fut fait chez Richard et Claire toujours en petit comité compte tenu de la situation sanitaire.

 

Cette année 2021, une dizaine de bénévoles Ptits Potes ont ramassé sur quatre sites différents, une tonne cinq de pommes de variétés diverses :  Marie Menard, Rouget de Dole, Frequin, Locard verte, Kermerien, Douce moen et d’autres pommes à cidre dont le nom a été perdu ! 2 barriques de 225 litres ont été produites grâce à l’acquisition d’un moulin à pommes, d’un petit pressoir à cage récupéré en très bon état, qui ont grandement facilité le travail de ces passionnés.

 

Le cidre devra fermenter plusieurs semaines jusqu’au mois de février-mars où il sera mis en bouteilles. Prêt à être dégusté en partage ! Quel bonheur !

 

 

Faire le cidre est surtout un moment convivial et utile à bien des égards. C’est perpétuer une coutume ancrée dans le territoire depuis des lustres et qui fait partie de la culture locale.

Il n’y a pas si longtemps dans l’histoire, tout le monde ou presque faisait son cidre puisque, dans la région, les derniers foyers n'ont été raccordés à l’eau potable que dans les années 60. 

  

 

Le projet futur des Ptits Potes serait de pouvoir perpétuer cette tradition dans un lieu public afin de pouvoir accueillir une plus large assistance et en faire un événement festif avec des conférence, de la musique, des stands : une fête du Cidre à Plévenon !

Il semblerait qu’en 2022 cela soit applicable. Réjouissons-nous !

 

Cette activité ludique et productive est ouverte à toutes et tous ! Chacun peut, outre effectuer le ramassage, également assister ou participer au pressage et à la mise en barrique et à l’embouteillage de ce breuvage doré, pétillant et savoureux à souhait ! Du bonheur et flacon. Et comme dit la chanson, à consommer avec modération parce que quand même ;)

 

 

Pour tout renseignement, contacter Richard au 06.83.36.83.11

 

 

Pour celles et ceux que ça intéresse, voici une « Très courte histoire du cidre » 

(Réf : routeducidre-cornouaille.bzh)

 

Depuis la plus haute antiquité les hommes produisent une boisson de pomme à usage domestique.

 

Un peu avant J.C. Strabon écrit que le Vin de pomme est la boisson populaire du nord-ouest de l’Espagne où les habitants l’appellent Sizra (qui deviendra sidra à partir le XVe siècle).

 

Au XIIe siècle, les marins Bretons vont y chercher des greffons de pommes amères pour les moines de Landevennec qui sélectionnent des meilleures variétés pendant que les Normands améliorent la technique d’élaboration.

 

Avec l’amélioration des cultures et des technique, le “citre” se répand, en Breton il se dit Sistr dès le XVe siècle.

À la fin du XIXe siècle, grâce aux malheurs du vin (oïdium, mildiou et phylloxera), il devient une boisson bourgeoise et un objet de spéculation, d’études et de recherches. 

 

Crochetelle fait paraître en 1905 une Pomologie du Finistère qui consacre l’excellence des pommes à cidre de Cornouaille.

 

 

Après 1945 il ne reste que quelques vergers pour perpétuer la tradition et une industrie cidricole qui dès 1987 peut utiliser jusqu’à 50% de concentrés de jus de pomme.
En réaction les producteurs traditionnels du Pays d’Auge et de Cornouaille obtiennent en 1996 une Appellation Origine Protégée pour leur Cidres. Ces deux appellations marquent le signal du renouveau des cidres de haute tradition en France.

 

Pour approfondir la question du cidre, rendez vous sur mordusdelapomme.fr